Accueil > Actualités de l'immobilier > De faux diagnostiqueurs en France !

De faux diagnostiqueurs en France !


Depuis 2007, les propriétaires souhaitant vendre leurs biens immobiliers doivent obligatoirement faire réaliser des diagnostics concernant ces derniers. Capitaux, ces documents sont réunis dans le dossier de diagnostic technique et doivent être réalisés par des professionnels expérimentés et certifiés.

Des particuliers abusés par de faux diagnostiqueurs

faux-expertCourant du mois d’Octobre 2014, des particuliers de Caen ont fait une mauvaise expérience qui démontre à quel point il est important de choisir les bons professionnels. Prétendant avoir été mandatés par la marie de la ville, des démarcheurs ont contacté des propriétaires de biens immobiliers afin de réaliser des diagnostics. La fraude n’est pas nouvelle et a déjà été remarquée par le passé : dans ces cas-là, le faux diagnostiqueur effectue un diagnostic qu’il facture aux propriétaires. Par la suite, ces derniers auront la mauvaise surprise de voir leur transaction être invalidée à cause de faux certificats de compétences.

Diagnostics immobiliers : s’adresser aux bonnes personnes

Pour être sûr de ne pas s’exposer à de telles arnaques, il est important de retenir quelques critères à appliquer au moment de faire son choix. Tout diagnostiqueur doit être certifié. Pour être valide, cette certification (renouvelable tous les 5 ans) doit être en cours et doit avoir été délivrée par un organisme certificateur agréé par le COFRAC. Le diagnostiqueur doit aussi être couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle et spécifique à son métier. Un troisième critère, parfois plus difficile à vérifier pour les particuliers : le diagnostiqueur doit être indépendant. Les éventuels commissionnements sont donc à proscrire absolument.